Former l’Ingénieur Citoyen

Le grand truquage

lundi 30 novembre 2009

La question de l’utilisation des statistiques intéresse à plus d’un titre le citoyen, et à fortiori l’ingénieur citoyen. Si une vision manichéenne de l’outil statistique consisterait à le considérer soit comme totalement neutre soit comme "manipulé" par d’étranges individus, ce livre a le mérite de poser la question autrement. En s’intéressant à l’élaboration des outils, il est possible de comprendre comment, comme toute science, celle-ci est faite de choix, et ainsi de s’interroger sur le degré d’autonomie accordé à un institut comme l’INSEE pour produire ses données.

FICHE DE LECTURE

1- Référence bibliographique

Auteur : Lorraine Data (collectif de statisticiens de l’INSEE)

Titre : Le grand truquage (comment le gouvernement manipule les statistiques)

Editeur : La Découverte : www.editionsladecouverte.fr

Année : 2009

2- Contexte

A la veille d’une décentralisation vers Metz, et alors que « la coupe est pleine » (diverses attaques au niveau de l’Elysée contre les statisticiens et leurs organisations), un collectif (anonyme) de fonctionnaires statisticiens exprime son « ras le bol », en décortiquant un certain nombre de manipulations qui, de gré ou de force, interviendraient dans la collecte et l’exploitation de leurs résultats, sous les pressions du pouvoir.

3- Contenu du livre

Les auteurs donnent sept exemples pour illustrer la dérive qu’ils dénoncent. Ils traitent du pouvoir d’achat, de l’emploi et du chômage, des heures supplémentaires, des indicateurs de pauvreté, des données concernant le système éducatif, des statistiques sur l’immigration, et des « chiffres de la délinquance ». Dans chaque cas, la technique de détournement est différente, si bien qu’on a là un bon échantillonnage de l’état de l’art du jeu de bonneteau statistique. Une mention particulière est à porter au crédit de la présentation du critère de pauvreté, qu’une promesse de campagne a prévu de réduire d’un tiers en 5 ans. Si on s’en tenait à l’indice de pauvreté « à l’européenne », ce serait une prouesse dans la lutte contre les inégalités. Mais en introduisant le concept nouveau de « taux de pauvreté ancré dans le temps » (encore une « exception française »), le résultat est acquis d’avance. Auteur (au moins passif) de l’innovation ? Martin Hirsch, ministre et ancien président d’Emmaüs France. D’autres exemples sont tout aussi édifiants.

4- Critique Le livre est instructif et on y apprend beaucoup, mais on reste souvent sur sa faim. Beaucoup de « dissections » se terminent en points de suspension, un peu à la manière du prestidigitateur dont le numéro consiste soi-disant à vous dévoiler les trucs du métier, et qui vous en dévoile juste ce qu’il faut pour vous… laisser gros Jean comme devant, avec une question résolue mais deux autres soulevées, et sans réponse. Le succès d’estime est néanmoins assuré.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1047 / 48860

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Penser l’Ingénieur Citoyen  Suivre la vie du site Lectures   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License