Former l’Ingénieur Citoyen
Séminaire "Repenser l’ingénieur ?"

Stratégies de gestion du risque inondation, ingénieurs et ouvrages d’art sur la Loire nivernaise aux 18ème et 19ème siècles.

lundi 8 mars 2010

Saîda Temam, doctorante à l’Université Paris 8, Département de Géographie, interviendra dans le séminaire “Repenser l’ingénieur ?”

le jeudi 18 mars 2010 de 17h à 19h en salle D131 à l’ENS Jourdan (48 boulevard Jourdan, 75014 Paris, Métro Porte d’Orléans)

A travers l’exemple de la Loire Nivernaise, nous montrerons quels principes président à l’aménagement de la Loire au 18ème siècle. Pour ce secteur, l’ajustement du lit du fleuve s’est fait progressivement et de façon très empirique à partir du 18ème siècle, non pas pour protéger terres et cités des crues mais avant tout pour moderniser la navigation en Loire. Le 18ème siècle est le siècle d’une industrie métallurgique en pleine croissance et d’un commerce fluvial s’intensifiant sur l’ensemble de la Loire. Est mis en lumière le rôle déterminant des ingénieurs d’Ancien régime, Régemorte et Bouchet, qui en expérimentant de nouvelles techniques, mettent en place un schéma cohérent et durable d’aménagement du fleuve révélant ainsi une réelle prise en compte du risque d’inondation et de la vulnérabilité du site. Leurs méthodes essentiellement empiriques s’appuient sur une connaissance approfondie du fonctionnement hydrologique et morphodynamique de ce grand fleuve et par une observation fine et le constat de l’impact souvent négatif des ouvrages.

Trouver la solution technique aux inondations a nécessité la multiplication des recherches et un ajustement perpétuel de ces mêmes ouvrages fluviaux relevant le plus souvent d’un « rafistolage » empirique et ponctuel. Ils ont modifiés et adaptés les aménagements tant et si bien que les levées ont traversé les siècles pour rester encore aujourd’hui des ouvrages majeurs de protection contre les inondations. Pour cela, il a fallu qu’en parallèle se fassent une perpétuation et une évolution depuis le 18ème siècle, d’un savoir et d’une technique de prévention des inondations. Les manuels pédagogiques des ingénieurs hydrauliciens démontrent l’active recherche qui est faite dans ce domaine et fondent le savoir théorique sur le fleuve permettant ainsi la réalisation d’outils pertinents pour optimiser sa gestion (cartes et plans du cours aménagé de la Loire).

Suite aux trois grandes crues historiques du 19ème siècle, un grand programme de lutte contre les inondations a été mis en place se fondant sur une cartographie de l’ensemble du cours de la Loire : les cartes dites de Coumes, au 20000ème permettent de représenter les ouvrages existants et d’envisager les futurs à construire. Le rôle des ingénieurs de la Loire n’est plus à démontrer tant pour l’aménagement de la Loire que l’établissement de stratégies de lutte contre les inondations du fleuve. Ces dernières sont mise en place grâce à la réhabilitation du savoir des ingénieurs d’Ancien régime qui avait été entre temps délaissés (Cf. les écrits de l’ingénieur Comoy).

En filigrane de cette recherche de nouvelles techniques pour résoudre le problème des inondations se lit également la remise en cause du rôle d’expert que joue l’ingénieur gestionnaire du fleuve ce que nous montrerons lors de l’intervention proposée. L’ébranlement de l’aura de l’ingénieur est surtout « lisible » lors des trois grandes crues historiques qui ont été révélatrice d’une perte de confiance en l’ingénieur par les populations et l’Etat. Ces événements hydrologiques n’amorceraient-ils pas une crise environnementale ayant pour conséquence première une crise de l’expertise ? Pour ce faire, il importe de saisir les changements et les ajustements que la crise environnementale aurait pu ou non susciter en analysant l’évolution de la vision du fleuve par les acteurs (l’ingénieur) visible notamment à travers les aménagements réalisés ou envisagés sur la Loire, pendant et après la crise ? L’analyse du discours de l’ingénieur de la Loire (documents archivistiques) est fait au travers de la perception et de la gestion de cette période de « crise », de désorganisation qui met en lumière les confrontations qu’elle provoque au sein de la société.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1705 / 48248

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Présentation du projet  Suivre la vie du site Manifestations   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License